Retour

Sécuriser son système ! Avec des céréales ou des mélanges immatures

Recueil de témoignages, résultats expérimentaux, simulations économiques

Publié le par Benoît Rubin (Institut de l'Elevage)
Alimentation - Abreuvement Gestion du pâturage Cultures fourragères Bovin lait
Implanter des céréales ou des mélanges (céréals + protéagineux) pour les ensiler avant l'été permet de s'affranchir en partie du risque de sècheresse estivale. Cette pratiques sécurise les stocks fourragers en diversifiant les périodes de récolte et apporte de la fibre dans la ration. Son intérêt économique dépendra des marges de manoeuvres permises ou non par l'assolement, mais aussi du potentiel des sols.

L'intérêt de l'ensilage de céréales immatures est très dépendant de la situation de l'exploitation. Il peut être une réponse lorsque la ration contient beaucoup d'amidon ou que l'autonomie fourragère est régulièrement insuffisante. Les simulations économiques indiquent que cette pratique peut avoir sa place dans un système fourrager durable.  

 

L'implantation d'un mélange reste plus intéressante économiquement tandis que les céréales pures laissent plus de souplesse dans la gestion des stocks.  

Documents associés