Retour

Résultats techniques et économiques caprins 2017 - Région Occitanie

Publié le par Laura Etienne (Institut de l'Elevage), Marceline Péglion, Jean-Claude Baup (C.A. Gers (32)), Aurélie Blachon (C.A. Garonne -Haute- (31)), Françoise Bouillon (C.A. Lozère (48)), Jean-Bernard Mis (C.A. Tarn (81)), Claudine Murat (C.A. Aveyron (12)), Christine Robert (C.A. Aveyron (12)), Aurore Raynal (SCP Gard-Hérault), Jean-Claude Schoeffel (C.A. Lot (46))
Pastoralisme Coûts de production Revenu des éleveurs Caprin
Cette plaquette présente les résultats techniques et économiques 2017 des 26 exploitations caprines suivies dans le cadre d'INOSYS - Réseaux d'élevage caprin pour la région Occitanie. Elle permet de disposer de références actualisées et localisées afin d'aider à l'analyse et au conseil dans les exploitations caprines d'Occitanie.

L’échantillon étudié est issu des exploitations caprines suivies dans les anciennes régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon. La diversité des productions est importante sur ce vaste territoire, avec des fromagers AOP Pélardon, Rocamadour, des livreurs, en bio ou en conventionnel. L’utilisation des surfaces fourragères est également très contrastée. Certains éleveurs utilisent des surfaces pastorales tandis que d’autres n’ont pas recours au pâturage. L’élevage caprin peut également être associé à l’élevage d’autres espèces (bovins et ovins) ainsi qu’à des cultures de vente.

 

Les principales caractéristiques de la conjoncture 2017 sont les suivantes : légère progression du prix du lait (+ 1 %)*, un IPAMPA lait de chèvre qui repart à la hausse (+ 0,7 %), une conjoncture « grandes cultures » meilleure qu’en 2016 mais des aléas climatiques localisés.

 

En Occitanie, pour l'année 2017, le revenu moyen des éleveurs caprins fromagers est de 33 130 € par UMO exploitant, produisant 92 730 L de lait avec 130 chèvres, sur 46 ha et, pour ceux qui en disposent, 60 ha de parcours. Dans cette étude, ils sont répartis selon la production de lait, plus ou moins de 55 000 L.

 

Les livreurs dégagent un revenu moyen de 28 950 € par UMO exploitant, avec 276 chèvres en moyenne, produisant 223 300 L de lait sur 54ha et, pour ceux qui en utilisent, 52ha de parcours. Ils sont répartis selon qu'ils produisent plus ou moins de 250 000 L de lait.