Retour

OPTIALIBIO - Autonomie alimentaire et résistance aux aléas climatiques

Publié le par Loïc Madeline, Clémence Drieu (Institut de l'Elevage), Aurore Philibert (Institut de l'Elevage), Morgane Coty (Institut de l'Elevage), Elisa Dubois (Institut de l'Elevage)
Alimentation - Abreuvement Climat Systèmes fourragers Cultures fourragères Démarches de différenciation Bovin lait Bovin viande
Issu d’un appel à projets CASDAR (Compte d’Affectation Spécial au Développement Agricole et Rural), le programme OPTIALIBIO porte sur l’autonomie alimentaire et la résistance aux aléas climatiques des élevages bovins conduits en Agriculture Biologique (AB). Encouragée par le cahier des charges AB, l’autonomie alimentaire est particulièrement soumise aux aléas climatiques. Les sécheresses pénalisent la production d’herbe, qui est primordiale en élevage biologique. L’analyse des déterminants de l’autonomie peut améliorer la performance technique et les résultats économiques des exploitations.

Les résultats du projet OptiAliBio ont montré le bon niveau d’autonomie des élevages bovins en Agriculture Biologique conformément au cahier des charges. Cependant, la sensibilité du système dépend des objectifs de l'éleveur, de l’intensification de la production, de la diversité de la ressource et du climat. Le mauvais équilibre sol-troupeau accentue les déficits lors d’année sèche telle que 2003. L'autonomie individuelle, à l’échelle de la structure, peut évoluer vers un système plus collaboratif avec notamment des échanges entre exploitations permettant de pallier au manque de ressource dans une combinaison efficace entre systèmes (élevage, polyculture-élevage, cultures).