Retour

Maîtriser le parasitisme de façon raisonnée chez les ovins, les caprins et les bovins, c'est possible !

Retrouvez les outils présentés lors du satellite 3R

Publié le par Aurore Duvauchelle Waché (Institut de l'Elevage)
Santé Bovin lait Ovin lait Bovin viande Caprin Ovin viande
Les Strongles Gastro-Intestinaux (vers parasites du tube digestif présents chez tous les ruminants ayant accès au pâturage) sont responsables chez les bovins, les ovins et les caprins d’infestations souvent insidieuses et chroniques qui affectent la production et le bien-être animal. Faute d’outils d’aide à la décision, les strongyloses digestives impliquent trop souvent l’utilisation systématique d’anthelminthiques, sans analyse a priori de la situation. Cet usage non-raisonné a des conséquences négatives en termes de développement de l’immunité, de résistances aux anthelminthiques, d’impact environnemental, de coût, et d’image.

 

Un projet multifilière impliquant les ovins, bovins et caprins a donc vu le jour il y a 3,5 ans pour élaborer des outils d’aide à la décision, pour raisonner l’utilisation de vermifuges. Il était constitué de 2 axes principaux :

 

Axe 1 : le but était la conception et l’évaluation d’outils permettant d’identifier les périodes à risque d’infestations pour savoir "quand traiter ?".

Axe 2 : le but était de travailler sur la limitation des traitements en développant les approches de traitement sélectif pour savoir "qui traiter ?". L’objectif était ici d’identifier les individus soufrant le plus du parasitisme au sein d’une population donnée afin de cibler les interventions anthelminthiques

 

Les points suivants  étaient abordés :

 

Nous vous proposons de retrouver (en cliquant sur les icônes pdf en haut à droite de l'écran) les présentations qui ont été effectuées et le mail des intervenants si vous désirez les contacter :

 

Introduction et liste (non exhaustive) de documents consultables et/ou téléchargeables

A. Duvauchelle Waché - UMT Santé des troupeaux bovins, Institut de l'élevage

 

La résistance aux anthelminthiques et l'importance de la réduction de leur usage chez les ruminants

C. Chartier - UMT Santé des troupeaux bovins, UMR BioEpAr, Oniris

 

Stratégies d’échantillonnage, d’analyse et d’interprétation des résultats coproscopiques  dans l’espèce ovine

P. Jacquiet - UMT Santé des Petits Ruminants, Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse

 

Outils pour le traitement ciblé et le traitement sélectif : Indicateurs chez les caprins

H. Hoste - UMT Santé des Petits Ruminants, UMR IHAP INRA/ENVToulouse

 

Outils pour le traitement ciblé-sélectif: Indicateurs chez les vaches laitières

N. Ravinet - UMT Santé des troupeaux bovins, UMR BioEpAr, Oniris

 


Adapter les traitements au risque: apport d'un simulateur du risque parasitaire

A. Chauvin - UMT Santé des troupeaux bovins, UMR BioEpAr, Oniris

 

Poster : Maîtrise du parasitisme en bovin lait : des marges de progrès restent à conquérir

B. Frappat - UMT Santé des troupeaux bovins, Institut de l'élevage

 

 

Ce projet CASDAR (financé par le Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt) a été porté par l’UMT "maîtrise de la santé des troupeaux bovins" et l’UMT "santé des petits ruminants".

 

Il a fait appel à un grand nombre de partenaires :  Institut de l'élevage, Oniris, ENV Toulouse, GDS Bretagne, GDS Pays de la Loire, Union Régionale des GTV Bretagne et Pays de Loire, CRA Bretagne, SNGTV, GDS France, PEP Caprin Rhônes Alpes, EPLEFA - FPA Montmorillon, Les Vaseix, Charolles, EPLEFPA Olivier de Serres Aubenas, Centre Ovin d'Ordiarp, CIIRPO, CA Ariège et Tarn et Garonne