Retour

La détection des chaleurs avant insémination chez la chèvre

Publié le par Stéphanie Coyral-Castel, Groupe de reproduction caprine
Reproduction Caprin
La détection des chaleurs est une étape cruciale pour optimiser la fertilité à toute période de l’année. Elle permet de s’assurer de la bonne réponse des chèvres au traitement hormonal de synchronisation et donc d’écarter de l’IA (insémination artificielle) les chèvres qui auront une mauvaise fertilité. Elle permet également de sélectionner les chèvres à inséminer sur chaleurs naturelles ou groupées par un effet bouc. Elle se réalise à l’aide de boucs préalablement préparés. Les préconisations et les protocoles à mettre en œuvre avant l’insémination sont détaillés dans cette fiche.

La qualité de détection des chaleurs est très fortement conditionnée par la préparation des boucs. Ces derniers doivent être sexuellement actifs et équipés d’un tablier marqueur. Deux méthodes de détection des chaleurs sont possibles : la méthode validée par l’INRA et la méthode simplifiée. Dans tous les cas, il est impératif de n’inséminer que les chèvres qui sont en chaleurs dans les 30 heures suivant le retrait de l’éponge pour assurer une bonne fertilité.