Retour

Fermes innovantes Carbon Dairy : présentation des 60 élevages et plans carbone

Publié le par Samuel Danilo, Catherine Brocas (Institut de l'Elevage)
Climat Evaluation environnementale Bovin lait
Le projet LIFE Carbon Dairy implique, en France, 3960 élevages bovins laitiers dans une démarche de réduction de l’empreinte carbone du lait. Parmi eux, 60 fermes innovantes ont pour objectif de mettre en place des pratiques afin de démontrer la faisabilité technique, économique et environnementale de la démarche. Ce document synthétise les présentations générales et techniques de ces fermes, leurs résultats et les plans d’actions mis en œuvre pour réduire l'empreinte carbone du lait.

Bien qu’émetteur de gaz à effet de serre (GES), l’élevage laitier permet de lutter contre le changement climatique en stockant du carbone dans les sols. Face à ce double rôle, l’Institut de l’Élevage en partenariat avec l’interprofession laitière (CNIEL) et les acteurs du développement (Entreprises de Conseil en élevage et Chambres d’agriculture) ont initié, en 2013, le projet LIFE CARBON DAIRY avec un objectif de réduction de l’empreinte carbone du lait de 20% d’ici 10 ans.

 

Près de 4 000 élevages laitiers participent à ce programme, dont 60 ont pour vocation de démontrer la faisabilité de la démarche à travers la mise en place de techniques innovantes à faible impact carbone. Pour ce faire, ces élevages ont bénéficié, en 2015, d’un premier diagnostic environnemental grâce à l’outil CAP’2ER® (sur les données techniques 2013). Après discussions des résultats entre les éleveurs et leur conseiller spécialisé, des changements de pratique ont été envisagés. La formalisation d’un plan d’actions a ensuite permis de chiffrer techniquement et environnementalement les bénéfices envisagés de ces modifications.

 

Les 10 fermes innovantes présentes dans chacune des 6 régions du programme LIFE Carbon Dairy sont présentées dans ce document. Sont décrits les moyens de production, les résultats d’impact sur le changement climatique et les contributions positives de chaque ferme. Les objectifs et le plan d’actions formalisé présentent les mesures d’atténuation des émissions de GES envisagées par élevage, avant d’estimer le gain annuel potentiel sur le résultat "empreinte carbone nette du lait".

 

Un second diagnostic environnemental a été réalisé en 2017 afin de déterminer les impacts réels de ces changements de pratique et quantifier le gain réel obtenu.