Retour

Essais agneaux : qualité des carcasses

Publié le par Denis Gautier (Institut de l'Elevage), François Demarquet (Ferme Expérimentale de Carmejane)
Pastoralisme Alimentation - Abreuvement Ovin viande
Ces fiches synthétisent des résultats d'essais réalisés autour de la qualité des carcasses sur la ferme de Carmejane. Elles présentent le bilan des études, depuis le contexte et la méthode jusqu'aux résultats, présentés sous forme de tableaux et de figures commentés.

Fiche 1 : Effets de la castration tardive sur la qualité des gras de couverture

L'ESSENTIEL

La castration au sevrage des agneaux mâles de race Préalpes du sud a des effets améliorateurs très significatifs sur la qualité des gras, plus particulièrement sur la tenue mais aussi sur la couleur. Ces résultats ont été obtenus avec des carcasses aussi bien conformées, voire mieux quʼavec des animaux entiers. La castration a permis dʼobtenir des rendements carcasses plus élevés. Les agneaux castrés ont vu leur croissance ralentie provoquant un allongement de leur durée de finition de 6 jours en moyenne. Contrairement à ce qui a été mesuré dans des essais réalisés avec des agneaux dʼherbe, les carcasses nʼont pas été plus grasses.

Fiche 6 : Effets de différents modes de rationnement sur les performances des agneaux et la qualité du gras de couverture

L'ESSENTIEL

Le rationnement énergétique peut être proposé comme une solution pour diminuer les défauts de caillage du gras de couverture des agneaux. Cependant, dans le cadre des essais conduits à partir du sevrage, le rationnement qu’il soit constant ou évolutif, n’a pas permis de diminuer significativement la proportion de carcasses avec des problèmes de tenue du gras de couverture mais a seulement limité les problèmes de couleur. La difficulté majeure du rationnement, dans le cadre du Label Rouge IGP Agneau de Sisteron, est de maîtriser la durée d’engraissement afin de ne pas dépasser l’âge limite fixé par le cahier des charges. Outre le surcroît de travail qu’elle engendre par rapport à une alimentation à volonté, cette technique conduit à doubler les quantités de foin consommées sans pour autant faire de véritables économies de concentré.

Logo Idele