Retour

Essais agneaux : alimentation

Publié le par Denis Gautier (Institut de l'Elevage), François Demarquet (Ferme Expérimentale de Carmejane)
Pastoralisme Alimentation - Abreuvement Ovin viande
Ces fiches synthétisent des résultats d'essais réalisés autour de l'alimentation des agneaux sur la ferme de Carmejane. Elles présentent le bilan des études, depuis le contexte et la méthode jusqu'aux résultats, présentés sous forme de tableaux et de figures commentés.

Fiche 2 : Utilisation des aliments fermiers en période finition

L'ESSENTIEL

Les essais réalisés montrent que les différentes sources de matières azotées cultivables dans la région (protéagineux et foin de luzerne), sont utilisables dans les rations dʼengraissement des agneaux en complément des céréales. Avec les aliments fermiers, les performances de croissance sont légèrement réduites mais les qualités de carcasse sont satisfaisantes voire meilleures. Pour un même poids de carcasse, le coût de finition des agneaux est inférieur avec les aliments fermiers par rapport à un aliment complet. Cependant, la complémentation minérale et vitaminique ne doit pas être oubliée et la distribution en grains entiers paraît défavorable à lʼappétence du mélange. Enfin, les mélanges fermiers demandent une organisation de travail différente : stockage, mélange, distribution. La ration foin de luzerne et céréales est une solution intéressante pour lʼengraissement des agneaux. Elle permet de satisfaire les besoins en protéines, dʼobtenir des carcasses de qualité, de faciliter le travail, sans provoquer de problème sanitaire. Cependant, le foin de luzerne doit être de bonne qualité pour réduire lʼimportance des refus.

Fiche 3 : Utilisation des aliments fermiers en période d'allaitement

L'ESSENTIEL

Lʼutilisation des aliments fermiers (mélange de céréales et de protéagineux) dès le début de lʼalimentation des agneaux, au cours de la phase dʼallaitement, est réalisable sans problème particulier et techniquement équivalente, au travers de la croissance des agneaux, aux performances obtenues avec les aliments du commerce. Economiquement, lʼutilisation des aliments fermiers est intéressante, avec un coût inférieur de plus de 40 %, même si lʼéconomie réalisée par agneau est modérée en raison de quantités consommées limitées. Lʼintérêt technique et économique de lʼutilisation de mélange de céréales et de protéagineux a été démontré par ailleurs pour la phase de finition. Les résultats de ces essais permettent maintenant dʼenvisager un programme dʼalimentation des agneaux de la naissance à lʼabattage, entièrement à base de mélanges fermiers, issus de matières premières produites sur lʼexploitation ou dans le territoire proche.

Logo Idele