Retour

CR atelier "Le logement des veaux laitiers"

Publié le
Equipements d'élevage Bâtiment Bovin lait Veau de boucherie

Cet atelier auquel ont pris part une douzaine de CBE s’est appuyé sur les photos des visites réalisées au cours de la Biennale pour repérer des éléments positifs ou négatifs dans les choix constructifs ou les pratiques des éleveurs. A partir de ce constat sont ressortis des pistes de réflexion et des conseils pratiques simples pour une bonne conception et une utilisation optimale des locaux logeant des veaux laitiers.
 

Les points négatifs constatés lors des visites

  • Un seul bâtiment « nurserie » pour toutes les tranches d’âge, ce qui accroit le risque de mauvaise maîtrise sanitaire.
  • Des gros volumes de bâtiments très supérieurs aux besoins des veaux pour des raisons liées à la mécanisation
    • Or le groupe réaffirme clairement que dans une nurserie, le tracteur n’a pas besoin de pouvoir passer partout, quel que soit l’âge des veaux.
  • Beaucoup de béton dans les choix constructifs, qu’il s’agisse des parois latérales ou des séparations entre lots de veaux
    • Y compris visite d’un tunnel avec murs de rehausse inutiles.
  • Des niches à veaux fréquemment utilisées par les éleveurs MAIS
    • Sans courette extérieure ni caillebotis très souvent,
    • Sans ventilation haute pour l’hiver ou sur panneau de fond pour une meilleure ventilation en période chaude.
  • Très souvent des ouvertures non réglables pour des nurseries utilisées pourtant toute l’année.
  • Des plaques éclairantes nombreuses en toiture, même avec toiture isolée (risques de condensation localisée).

 

Les points positifs constatés

  • Choix d’un tunnel très simple mais isolé pour une nurserie en cases individuelles.
  • Un aménagement difficile mais réussi dans un local avec pourtant peu d’atouts initiaux (ferme expérimentale de Trévarez) :
    • Un coût modéré lié à une importante part d’auto-construction,
    • Une réussite liée à l’incidence très positive de la technicité de l’éleveur, plus que du local.
  • Une astuce intéressante en cases individuelles :
    • Mise en place d’une toile poreuse (brise-vent) entre litière et caillebotis pour faciliter le curage de la paille qui glisse facilement dans le couloir.

 

Les points clés de la réussite d’une nurserie

  • Exposition très souhaitable au soleil levant (Est ou Sud-Est)
    • Mais c’est souvent difficile à respecter si la nurserie est accolée au bâtiment des VL.
  • Il faut séparer les classes d’âge
    • En particulier les phases de logement individuel et de logement collectif ne doivent pas être dans le même local.
  • Privilégier les petits volumes
    • Respecter les besoins des veaux et pas uniquement ceux du tracteur.
  • Promouvoir les logements simples, avec trois formules mises en avant par le groupe
    • Les tunnels isolés de 15 m maxi en longueur ventilés en long et construits sans soubassement en dur,
    • Les bâtiments monopente type « Trinottières » qui conservent de très grandes qualités,
    • Les niches avec courette, individuelles ou collectives.
  • L’isolation de la toiture est fortement recommandée
    • Au besoin, créer des zones protégées (microclimat) avec un plafond poreux mobile et des protections latérales des cases.
  • Les ouvertures servant à la ventilation doivent être protégées et réglables : il n’est pas possible de respecter toute l’année les besoins des veaux avec des ouvertures fixes.


> Rappel : téléchargez la plaquette « Des veaux laitiers en bonne santé »


Contact :
> Jacques CAPDEVILLE

Institut de l’Elevage – 05 61 75 44 31
 

Tunnel simple isolé pour nurserie

en cases individuelles

La toile brise-vent entre caillebotis et paille pour faciliter le curage de la paille