Obtenir la fiche en PDF
type de fiche

Produire plus de ressources protéiques

image page

Remplacer le tourteau de soja par du tourteau de colza fermier

Difficulté
score difficulte -2
Délai
score delai -1
puce

Description et intérêts de ce levier

  • Produire ses graines de colza et les presser à la ferme pour obtenir un tourteau de colza gras riche en protéines et en énergie.
  • Optimiser les conditions de stockage du tourteau de colza fermier et respecter les conditions d’utilisation dans l’alimentation des ovins laitiers en fonction de sa teneur en matière grasse.
fond de couleur pour titre section contenus de titre de bloc

Intérêt

puce de titre de bloc

Autonomie fourragère

image score 0

Ne concerne pas directement l’autonomie fourragère.

puce de titre de bloc

Autonomie protéique

image score 3

L’utilisation de tourteau de colza fermier permet de s’affranchir de 50 à 80 % du concentré en équivalent tourteau de soja. Le curseur dépend essentiellement de la teneur en matière grasse du tourteau fermier mais aussi de la formulation de la ration. L’autonomie protéique peut donc être améliorée.

fond de couleur pour titre section contenus de titre de bloc

Changement

puce de titre de bloc

Itinéraire technique

image score -3

Il faut anticiper trois postes importants :

  • L’implantation, la récolte et le stockage du colza
  • Le pressage tous les 3 mois pour éviter le rancissement du tourteau gras
  • Le stockage du tourteau pressé à l’abri de la lumière
puce de titre de bloc

Itinéraire zootechnique

image score -1

Les quantités à distribuer à des brebis laitières varient de 0,1 à 0,6 kg par brebis et par jour en fonction de la teneur en matière grasse du tourteau fermier et de la base fourragère.

Une transition alimentaire de 2 à 3 semaines doit être strictement réalisée.

fond de couleur pour titre section contenus de titre de bloc

Impact

puce de titre de bloc

Economique

image score 1

L’impact économique est variable. Il dépend :

  • Du coût des tourteaux industriels (soja et colza) sur le marché.
  • Des rendements en graines des surfaces en colza.
  • Des rendements en huile et donc en tourteaux du pressage
  • De la valorisation de l’huile
puce de titre de bloc

Environnemental

image score 2

Réduction du transport avec moins d’achat extérieur.

Intégration du colza dans les rotations.

puce de titre de bloc

Social

image score -1

Augmentation probable du temps de travail avec une culture/récolte supplémentaire et un atelier de pressage des graines.

Augmentation faible du temps de travail si l’élevage est équipée pour stocker et presser dans de bonnes conditions.

Remplacer le tourteau de soja par du tourteau de colza fermier

fond de couleur pour titre section contenus de titre de bloc

En pratique

Produire son tourteau de colza fermier

Le pressage à froid des graines oléagineuses consiste à extraire l’huile sans les chauffer, contrairement aux procédés industriels. Les graines auxquelles l’huile a été retirée forment alors un tourteau contenant plus ou moins d’huile résiduelle. Pour ce procédé, deux types de presse existent : les presses à vis et les presses à barreaux. Ces dernières produisent en général un tourteau plus riche en matière grasse.

Stocker son tourteau de colza fermier

A cause de la richesse en matière grasse, les tourteaux fermiers sont exposés aux risques d’oxydation et de rancissement. Toutefois, en pratique, les tourteaux de colza fermiers peuvent très bien se conserver à certaines conditions :

  • Refroidir les tourteaux gras avant stockage pour éviter les problèmes de condensation et le développement de moisissures.
  • Viser un taux de matière sèche du tourteau fermier supérieur à 90% en pressant des graines sèches et par temps sec.
  • Garantir de bonnes conditions de stockage dans un endroit propre, sec, à l’abri des intempéries, de l’humidité ambiante et de la lumière.

Dans ces conditions, un tourteau de colza fermier peut se conserver entre 3 et 6 mois.

Valoriser son tourteau de colza fermier

Contrairement aux bovins, il n’y a pas beaucoup de recul en brebis, néanmoins en respectant scrupuleusement la teneur plafond de la ration à 4 % de gras, l’utilisation de tourteau de colza fermier sur les races de grand format n’entraine pas de :

  • modification significative de l’ingestion totale et de la production laitière,
  • le taux butyreux du lait serait amélioré de 2 à 5 g/kg,
  • le taux protéique du lait se maintient dans ces conditions
  • La composition nutritionnelle du lait produit est améliorée un lait plus riche en acides gras insaturés .

Cependant, sur les races pyrénéennes de petit format, il a été parfois constaté une baisse de production laitière (5%) mais avec une forte augmentation du taux butyreux de l’ordre de 8 à 9 g/kg , Les tourteaux de colza fermiers sont bien consommés par les brebis laitières à condition d’assurer une transition obligatoire, et un respect strict du taux de gras de la ration qui doit rester inférieur au plafond de 4% de la MS . L’incorporation de tourteaux fermiers doit donc se faire progressivement, en restant vigilant sur les performances laitières des animaux.

fond de couleur pour titre section contenus de titre de bloc

Risques, limites, points de vigilance

Maitriser le pressage des graines et le stockage du tourteau fermier.

Veiller à ne pas dépasser 4 % de la MG totale de la ration pour les ruminants.

Réfléchir à la valorisation de l’huile de colza.

fond de couleur pour titre section contenus de titre de bloc

Interaction avec d'autres pistes

Pour aller plus loin

Pour aller plus loin

puce de titre de blocFormation idele / CNBL sur l’alimentation des brebis laitières

puce de titre de blocLes tourteaux gras pour les ruminants. Mode d’emploi.

Institut de l’Elevage, Arvalis-Institut du Végétal, Collection Synthèse, 2008