Obtenir la fiche en PDF
type de fiche

Adapter la conduite du troupeau

image page

Jouer sur le niveau azoté de la ration

Difficulté
score difficulte -1
Délai
score delai 1
puce

Description et intérêts de ce levier

Jouer sur le niveau azoté de la ration pour :
  • mieux valoriser la ration et les fourrages,
  • réduire le coût alimentaire,
  • réduire les rejets vers l’environnement.
fond de couleur pour titre section contenus de titre de bloc

Intérêt

puce de titre de bloc

Autonomie fourragère

image score 0

Avec un ajustement du niveau de complémentation azotée, la valorisation des fourrages est améliorée. Dans ce cas, la valeur protéique des fourrages devra aussi être travaillée. Par ailleurs, la recherche de l’optimum doit permettre de trouver un compromis entre la ration et le niveau de production.

puce de titre de bloc

Autonomie protéique

image score 2

L’optimisation des apports de concentrés azotés contribuent à améliorer l’autonomie protéique.

fond de couleur pour titre section contenus de titre de bloc

Changement

puce de titre de bloc

Itinéraire technique

image score -2

La recherche d’un ajustement du niveau azoté de la ration est un levier efficace, rapide et réversible pour s’adapter à un contexte de prix fluctuant. La connaissance de l’ingestion et des valeurs des aliments sont indispensables pour travailler cette technique.

puce de titre de bloc

Itinéraire zootechnique

image score -2

L’ajustement du niveau azoté de la ration est un levier immédiat. En fonction de la variation appliquée, les performances laitières peuvent être anticipées. Une baisse du niveau azoté de la ration sera compensée par une plus forte ingestion de fourrages.

fond de couleur pour titre section contenus de titre de bloc

Impact

puce de titre de bloc

Economique

image score 2

L’ajustement du niveau azoté de la ration contribue à optimiser le coût alimentaire. L’impact économique est d’autant plus favorable que les cours des matières premières, notamment les tourteaux, sont élevés et que le système est basé sur des fourrages peu couteux.

puce de titre de bloc

Environnemental

image score 1
  • Réduction des rejets azotés.
  • Moins d’achats de concentrés importés.
  • Réduction des consommations indirectes d’énergie.
puce de titre de bloc

Social

image score 1
  • Des systèmes mieux ajustés en concentrés et donc plus économes.
  • Un rationnement qui remet en avant la valorisation des fourrages produit sur l’exploitation.
  • Des systèmes de production facilement simplifiables.

Jouer sur le niveau azoté de la ration

fond de couleur pour titre section contenus de titre de bloc

En pratique

Objectif 100 g de PDIE/UFL

Quand la ration est à l’objectif de 100 g PDIE/UFL, on atteint le meilleur compromis entre l’ingestion et la production laitière. Si on cherche a augmenté le niveau azoté de la ration à 120 g PDIE/UFL, alors il faudra un apport supplémentaire de 2 à 3 kg brut de tourteau de soja. L’augmentation de la production laitière sera de +1,3 kg de lait par vache et par jour, et le taux protéique augmentera de

+0,5 g/kg. A l’inverse, si on cherche à diminuer le niveau azoté de la ration à 80 g PDIE/UFL, alors il faudra retirer environ 1,5 à 2,5 kg de tourteau de soja. La baisse de la production laitière sera de -5,0 kg de lait par vache et par jour, et le taux protéique baissera de -1,8 g/kg. En ration complète, il faut viser 95-105 g PDIE/UFL pour être dans le meilleur compromis sur le niveau azoté de la ration pour des vaches laitières en lactation.

Des rations types

Un changement du niveau azoté de la ration n’indique pas seulement une évolution de la correction azotée mais aussi un changement de constitution de la ration de base. En voici quelques exemples (kg MS/VL/jour).

 

Ensilage

Foin/regain

Niveau azoté (g PDIE/UFL ration)

80

100

120

100

120

Ensilage de maïs

15,5

16,5

17,0

-

-

Foin

0,5

0,5

0,5

10

10,5

Regain

-

-

-

6,5

6,5

Tourteau de soja

0,7

3,0

2,7

1,0

2,0

Tourteau tanné

0

0

2,0

-

-

Céréales

-

-

-

4,0

3,0

Urée

0,2

0,05

0

-

-

Moins de correcteurs azotés pour maximiser l’ingestion de fourrages

Réduire le niveau azoté de la ration permet d’augmenter la part de fourrages consommés. Pour optimiser la quantité de concentré consommé, on peut :

  • Supprimer le concentré de production utilisé au-delà de l’équilibre de la ration. Son efficacité est comprise entre 0,5 et 1 kg de lait par kg de concentré de production.
  • Diminuer les correcteurs azotés comme les tourteaux de soja et de colza.

Ingestion de fourrages en fonction de la quantité de concentré, de la valeur énergétique des fourrages et de la production laitière

En orange: Fourrages à 0,90 UFL/kg MS avec des VL à 8000 kg de lait/an

En bleu: Fourrages à 0,85 UFL/kg MS avec des VL à 7000 kg de lait/an

 

fond de couleur pour titre section contenus de titre de bloc

Risques, limites, points de vigilance

  • Modifications des performances laitières (volume et taux).
  • Faire un bilan fourrager pour vérifier l’adéquation entre les besoins et les ressources fourragères.
fond de couleur pour titre section contenus de titre de bloc

Interaction avec d'autres pistes

  • Le niveau azoté de la ration influe sur l’ingestion du troupeau.
  • Jouer sur la complémentarité herbe-maïs pour aller vers 100 g PDIE/UFL via les fourrages.
  • Travailler sur la valeur  azotée des fourrages notamment ceux qui sont récoltés.
Pour aller plus loin

Pour aller plus loin

puce de titre de blocGuide pratique de l’alimentation du troupeau bovin laitier

Ouvrage édité par l’Institut de l’Elevage et l’UMT RIEL, 2010.

puce de titre de blocOptimiser l’alimentation et la conduite – guide pratique de l’éleveur laitier

Document édité par la Chambre d’agriculture de Bretagne, 2004